meditation
Véronique
Véronique

Créatrice de L'épanouissante et passionnée de développement personnel

7 Bénéfices de la méditation

Les bénéfices de la méditation sont nombreux, dans cet article je vous parle de quelques’ un d’entre eux que j’ai pu expérimenter.

Tout d’abord je souhaite éclaircir ma vision de la méditation, car on entend souvent « faire » de la méditation, selon le point de vue du yoga, que je partage, la méditation est un « état ». Nous ne sommes donc pas dans le « faire » mais dans l’ « être ».

Cet état survient généralement à la suite de pratiques de concentration, et ce sont ces pratiques qui sont nommées « faire de la méditation ». Le yoga distingue la concentration et la méditation, et les nomme différemment :

  • Concentration : Dharana
  • Méditation : Dhyana

Il existe de nombreuses techniques de concentration qui mènent à l’état de méditation, elles permettent toutes de fixer le mental sur une seule chose, voici quelques exemples :Bénéfices de la méditation

  • La pleine conscience : de sa respiration naturelle, des sons, des odeurs, des sensations corporelles…
  • Pratiques corporelles (postures de Yoga, Qi Gong…)
  • Respirations dirigées
  • Fixation oculaire
  • Visualisation
  • Réciter des mantras, des sons
  • Créer : faire un dessin, une peinture, une sculpture ou encore jouer de la musique
  • Contempler

Découvrez des pratiques guidées et plus encore dans L’épanouissante box : https://lepanouissante.fr/

Après avoir calmé le mental, ralenti voire interrompu le flux de pensées, nous devenons le témoin du processus de la pensée : nous voyons passer les pensées comme un voyageur sur un quai de gare voit passer les trains. L’idée est de ne pas monter dans les trains ! Juste d’observer et de prendre conscience des moments avec et sans pensées, nous sommes encore là dans la phase « concentration ».

Mais que se passe t’il dans la phase « méditation » ?

L’état de méditation est un état d’immobilité mentale, c’est un des bénéfices de la méditation, tant qu’il y a des commentaires intérieurs, il n’y a pas de méditation.

J’entends parfois « pendant la médiation on peut encore avoir des pensées », je dis non ! C’est dans la phase « concentration » qu’il peut encore y avoir des pensées.

Vous me direz peut-être que c’est un jeu de mots, mais j’aime appeler un chat : un chat !

La méditation c’est l’espace, le vide, entre les pensées. Imaginez un mur de briques avec des trous prévus pour les fenêtres : les briques sont des mots, le mur les pensées, et les trous : l’état de méditation.

L’enjeux est de prolonger les moments de vide, d’espace, les moments d’immobilité mentale, les états de méditation, qui sont souvent très courts chez un débutant et qui s’allongent chez une personne plus expérimentée.

C’est un entraînement ! S’entraîner à fixer le mental sur une seule chose afin qu’au bout d’un moment survienne le « vide mental ». Rien que ça c’est déjà un pur bonheur !

Pendant longtemps je disais « l’humain est vraiment bien fait, tout est prévu, sauf une chose… Il manque l’interrupteur mental, vous savez un bouton on/off pour faire taire le mental quand on en a marre d’entendre ses histoires interminables !

Finalement ce qu’il nous manque c’est notre mode d’emploi, c’est connaître comment nous fonctionnons, car oui l’humain est vraiment bien fait, et tout est prévu, encore faut-il savoir comment utiliser certaines fonctions…

La méditation EST l’interrupteur ! Et il faut parfois un certain temps pour l’appréhender, réussir à l’utiliser facilement, et se mettre en off quand on le souhaite. Un peu comme n’importe quel nouvel outil.

Qu’est-ce qu’il se passe une fois que l’on a mis le mental sur off ?

L’état de méditation est si particulier que je ne m’aventurerai pas à le décrire, car il n’y a pas de mots pour le décrire, c’est une expérience qui se vie et qui ne se définie pas.

Le cerveau souhaite étiqueter, classer, mettre dans des cases, en fonction de ses expériences passées, connues, mais lorsque l’on à jamais expérimenter l’état de méditation le cerveau de ne pas faire cela. Et quand on l’a expérimenté, bien on peut juste dire en revenant à un état de conscience plus ordinaire combien c’est savoureux…

Imaginez aucune rumination, aucune réflexion, aucune histoire dramatique, aucun scénario mental, aucun commentaire intérieur… C’est tellement reposant !

Le repos mental tant espéré par de nombreuses personnes, angoissées, stressées, qui ont du mal à se concentrer, à s’endormir, à trouver des solutions, qui somatisent… C’est le premier bénéfice de la méditation.

bénéfices de la méditation

Voici les 7 bénéfices de la méditation :

Les bénéfices de la méditation

1. Le calme mental

Comme je vous le disais, tout commence par une technique de concentration, de façon à fixer le mental sur une seule chose. Déjà cette pratique permet de passer de l’agitation mentale ordinaire, courante, à une réduction du flux de la pensée. Au début on alterne sans le vouloir les moments avec pensées et les moments de concentration. L’idée est de prendre de plus en plus rapidement conscience que l’on est plus concentré afin de revenir à la concentration, au fur et à mesure de l’entraînement il devient plus facile de rester plus longtemps concentré.

La concentration calme donc, déjà, le mental. Ensuite, quand survient l’état de méditation, là c’est l’immobilité mentale, il n’y a plus de pensées, là encore au début cet état est fugace, puis avec l’expérience il peut durer plus longtemps. Il est normal d’entrer et de sortir de cet état fréquemment pendant une séance, et c’est ok ! Dans tous les cas on accepte sans jugement.

Par la suite, lorsque l’on a compris le mécanisme, lorsque l’on a trouvé sa propre technique qui permet facilement à cet état de survenir, il devient plus facile d’entrer en méditation. Avec l’habitude le mental devient plus calme aussi en dehors du temps de méditation.

2. Soulage les douleurs

Particulièrement mis en avant par le Dr Jon Kabat-Zinn, enseignant de méditation dite de pleine conscience, la « mindfulness », ce bénéfice de la méditation est au service de nombreuses personnes qui souffrent de douleurs chroniques, notamment des personnes atteintes de fibromyalgie, ou encore d’autres maladies inflammatoires.

Le Dr Jon Kabat-Zinn a fondé un centre de méditation de pleine conscience en médecine dans le Massachussetts, destiné aux personnes qui souffrent de douleurs, d’anxiété et de stress.

Comment cela fonctionne ?

La première étape , la concentration, invite le sujet à porter son attention sur autre chose que sa douleur, comme sur sa respiration ou sur les sons, une autre approche consiste à observer sa douleur, de l’accueillir et de respirer avec elle par exemple, cela permet de diminuer l’intensité de la douleur.

Dans la deuxième étape, l’état de méditation, survient un forme d’anesthésie, il s’agit d’un retrait des sens, inclut dans l’état de méditation, il n’est pas rare de ne plus sentir son corps dans un état profond de méditation, ici la douleurs peut donc même être mise sous silence.

3. Détachement

Pour le bouddhisme une des causes de la souffrance est l’attachement, lorsque l’on est « attaché » à quelque chose ou à quelqu’un, nous avons peur de perdre cette chose ou cette personne, cela engendre de l’anxiété, de l’angoisse et de la peur.

Afin de ne pas souffrir ainsi le bouddhisme invite à couper les liens d’attachement, et à trouver l’amour véritable, voici une très belle explication de la différence entre l’attachement et l’amour véritable de Tenzin Palmo https://www.youtube.com/watch?v=9r3-BLg9dNo

En vivant régulièrement des états de méditation certaines compréhensions sont disponibles, et au delà de l’intellectualisation c’est un nouvel état d’esprit qui peut naître.

Le détachement ce n’est pas du  » je-m’en-foutisme », c’est être moins impacté par les difficultés de la vie, c’est relativiser, c’est retrouver un forme de liberté et c’est aussi redonner sa liberté à l’autre.

Grâce à ce bénéfice de la méditation qui apporte beaucoup de paix dans la vie, les relations sont plus saines car on ne cherche pas « attaché » l’autre.

4. Réduction des peurs

Cela va de pair avec le détachement, moins on est attaché à quelque chose moins on a peur de le perdre.

Bien souvent nous souffrons parce que nous avons peur de perdre notre compagnon, notre travail, nos biens matériels…

Alors que la plupart du temps ces peurs sont irrationnelle, il n’y a fondamentalement pas de danger de mort, or le rôle de la peur est de nous faire fuir ou combattre en cas de danger de mort, le reste n’est que scénarios mentaux catastrophe. Si à la base nous sommes détachés, il n’y a même plus besoin de rationnaliser ces peurs, elles ne naissent tout simplement pas.

Pendant le méditation les peurs sont avortées inconsciemment.

5. Amour

Après le détachement peut survenir l’amour véritable, celui qui permet à l’autre d’être qui il est vraiment.

L’état de médiation peut mener à l’état de béatitude et à la réalisation de ce que nous sommes : Amour

En sortant d’une méditation on peut éprouver une forme d’amour inconditionnel pour soi et pour autrui, c’est un état très particulier que devait sûrement vivre des personnes comme mère Théresa ou Ma Ananda Moyi.

6. Rend plus fort

C’est un des bénéfices de la méditation qui est peu connu, et pourtant bien utile !

Une pratique régulière peut permettre d’être plus fort face aux difficultés de la vie. Le fait d’être détaché, d’avoir moins peur, de mieux gérer son stress et ses émotions, de goûter au calme mental et de ressentir l’amour, renforce notre capacité de résilience.

Ainsi lorsqu’un problème se présente, on ne le voit plus comme un problème mais comme une sorte de message, ou d’énergie, qui apporte une information. La méditation permet de comprendre cela et de trouver plus facilement des solutions.

7. Intuition et créativité

L’état de méditation ouvre des portes, des accès, et nous permet de prendre de nouveaux chemins…

Au niveau inconscient, des problèmes peuvent se résoudre d’eux-mêmes, c’est bien de poser une intention dans ce sens au début et à la fin de la pratique. On peut aussi pratiquer sans but, et accepter que se passera ce qu’il doit se passer ! Permettre à l’état de médiation de survenir en pratiquant une technique ou une autre est souvent amplement suffisant.

En méditation nous sommes « connecté » à notre véritable nature, à notre guide intérieur, à notre Soi. C’est un peu comme si nous étions en mode « téléchargement » à ce moment-là, ensuite, bien souvent après une méditation les informations téléchargées deviennent disponibles, et elles se traduisent sous une des formes suivantes : une idée, une solution, une compréhension, une capacité, une ressource…. C’est l’inspiration, nous sommes inspiré par notre guide intérieur.

La méditation permet d’être davantage à l’écoute de notre maître intérieur, présent à chaque instant, et donc de développer notre intuition et notre créativité.

bénéfices de la méditation

 

J’espère que cet article vous donnera envie de vous mettre assiduement à la méditation, et que vous pourrez ainsi profiter des bénéfices de la méditation vous aussi, comme de nombreuses personnes dans le monde !

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email